vendredi 2 novembre 2018

la diffamation BIDON les nouvelles :


A VENIR     CONFERENCE DU 27 04 2019 PARIS  PARENTS DES ENFANTES VENEZ TEMOIGNER ce que vivent vos enfants 

parents venez diffamer ce que vivent vos enfants !!!! 

Lettre ouverte du 15 04 2019 

Vous trouverez ci-joint une vidéo de la Conférence des Parents DES-ENFANTES du 27 avril 2019 
        14 rue Patay 75013  PARIS  à partir de 12 h 45. 

https://youtu.be/el8jK2oQIV4
https://youtu.be/0vbwObNIB2k
Cette réunion a pour but de libérer 90 000 enfants PLACES ABUSIVEMENT à la fin de l'année scolaire 2018 2019.
Nous vous demandons de tout mettre en oeuvre pour que ces enfants rentrent dans leurs FAMILLES RESPONSABLES.
Si rien n'est fait vous serez responsables localement de toutes les maltraitances ,abus sexuels sur les enfants placés à l'Aide Sociale à l' Enfance .Il y aura non assistance à enfants en DANGER Vous avez la possibilité en temps qu'élus de faire changer la situation.

Vous ne pouvez plus dire que vous n'êtes pas informés de cette grave situation pour des enfants français.
Les parents dés-enfantés serions- heureux de vous recevoir à la conférence du 27 avril 2019.
Recevez nos plus sincères salutations.

Nadine PLESTAN et Eric GARNIER 06 07 13 88 77.








Nouvelles du 9/04/2019


J'ai reçu un nouveau courrier recommandé de l'AVOCAT du Conseil départemental. Ce même avocat qui a fait un FAUX, pour que je sois condamnée en diffamation. Il a regroupé plusieurs tracts pour en faire un. il a bien entendu évité de faire apparaître "LETTRE OUVERTE", mais dans son empressement à manipuler les infos, il a repris un morceau de tract qui n'a pas pu être fait après le 12 juin 2018, il y avait une faute d'orthographe qui a été corrigé le 12 juin 2018 par le fabriquant de la banderole. Si vous êtes avocat et que vous produisez un FAUX, pour abuser la justice et faire condamner une personne innocente, vous êtes condamné à quelle peine? La réponse est "RIEN COMME D'HABITUDE". J'oubliais la petite réunion après l'audience entre l'avocat du conseil départemental, le procureur et la juge pour décider de ma sanction. Sanction que l'avocat s'est empressé de raconter au journaliste de Ouest-France
" UNE FANTASTIQUE IMAGE DE LA JUSTICE"

Est ce que  Madame RUMIANO est une élue DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL? 
Est ce que Madame RUMIANO est une femme politique ?
Est ce que Madame RUMIANO assume ses dires ?
Est ce que Madame RUMIANO est responsable de l'enfance dans le département des Côtes d'Armor ?
Est ce que  Madame RUMIANO a été informé dès le mois de février 2018 que mes filles étaient en danger dans les structures ou elles ont été placées?
Est ce que Madame RUMIANO est affectée, par la souffrance des enfants placés dans son département ?
Est ce que Madame RUMIANO est affectée par la souffrance des familles des enfants placés dans son département ?
Est ce que Madame RUMIANO a pris des dispositions suites aux différents viols à Ty Kélou ?
Est ce que Madame RUMIANO est compétente pour s'occuper de l'enfance dans le département des Côtes d'Armor ?
Est ce que Madame RUMIANO peut nous confirmer qu'il n'y a plus  eu d'actes sexuels à ty kélou après le 1 mai 2018 ? 
Est ce que Madame RUMIANO peut nous dire ou en est l'enquête administrative ?
Est ce que Madame RUMIANO peut nous dire, si elle a trouvé suffisamment de mères porteuses pour alimenter sa nouvelle pouponnière ?
Ce ne sont que des questions que je me pose et je remercie Madame RUMIANO d'avoir une nouvelle fois fait appel à l'avocat du département  pour me forcer à me taire. Le résultat est inverse et je vais faire le nécessaire pour que toutes les questions posées  obtiennent  des réponses, pour ma part  je ne pense pas que c'est le rôle d'une élue de ne pas répondre aux sollicitations de ses électeurs et de choisir plutôt, de les envoyer en diffamation.

La question est : Est ce que j'ai le droit de noter sur une"LETTRE OUVERTE" ou un BLOG

"FILLE = OBJET SEXUEL"

Ma réponse est NON, vous avez raison, avec mes dernières recherches, je vais changer et noter.

"ENFANT = OBJET SEXUEL"

et oui je commence à avoir une liste de garçons pour les viols à ,Ty Kélou BEGARD 





















Nouvelles du 27/02/2019 sont : 



Le 8 novembre 2018,  la juge du tribunal correctionnel L. G.


OSE demander une consignation de 5000 € au conseil 
départemental pour nous poursuivre, démontrant qu'elle accepte la plainte, ce qu'elle n'a pas le droit de faire puisque le département est sans droit ni titre pour détenir les filles puisque père et mère n'ont pas été régulièrement convoqué à l'audience du 17/11/2017,  et surtout puisque le père non présent, non entendu par la juge B. le 17/11/2017, et non re-convoqué dans les 15 jours , Le département des Côtes d'Armor devait me rendre mes filles le 3 décembre 2017 au plus tard.
Les contribuables des Côtes d'Armor financent 5000 € de consignation alors que des enfants se laissent mourir  de faim dans les foyers des Côtes d'Armor. 



Donc le conseil départemental sans droit ni titre, ne peut agir en justice contre nous, Mme N P et H L présidente de rendeznousnosenfants.org




message de début novembre 2018 :

Mme P.      Dénonce le viol et les violences 
sur ses 2 FILLES  placées
ABUSIVEMENT et ILLÉGALEMENT
Dans les FOYERS du Département des Côtes d’Armor
******************
Le conseil départemental des Côtes d’Armor
 OSE   m'assigner au TGI de Saint-Brieuc
pour une DIFFAMATION  !!!!!

Le 8 novembre 2018 à 13 h 30

Mais ne font aucune enquête sur mes filles, proposée par Mme R et Mme F lors du  rv du 7 juin 2018  au CONSEIL DÉPARTEMENTAL ( enregistrement )
Mais ne me rendent pas mes filles pour prétendre les protéger ayant été incapable de le faire, 
Mais ne cessent pas de faire des faux en écriture, 
NON 
******************

 :
******************
Viols répétés depuis une vingtaine d’années  à Ty Kélou BEGARD
la gendarme en charge de l’affaire qui n’ordonne jamais d’analyses gynécologiques sur les enfants violés et qui n’applique pas la méthode MELANIE, est mutée aux Antilles !!!
Plusieurs enfants, dont sa fille font partie des victimes de Ty Kélou à BEGARD  
 Le foyer reste ouvert et les viols vont continués
Viols, Avortement avant 12 ans, Pose d’implant, prostitution pour payer ses doses
 Toutes ces victimes existent dans le département des Côtes d’Armor.  Toutes les  familles, sont menacées par les Services Sociaux et  l’Aide Sociale à l’Enfance pour ne pas que les victimes communiquent les menaces  qu'ils subissent .Ceci est une entrave à faire partie d'une association et à la DÉNONCIATION DE CRIME SUR ENFANTS.
Les travailleurs sociaux conscients de ces crimes doivent dénoncer ou alors une nouvelle affaire BARBARIN COMMENCE 
Les cas se multiplient 
Abus sexuels  VANNES d'un ancien gendarme, inspecteur responsable de l’ASE  (août 2018)
Prostitution des adolescentes placées à l’Aide Sociale à l’Enfance  de PONTOISE (été 2018)
2  responsables du  Sapin à BAUGES, jugés et condamnés pour violence sur  Handicapés , prostitution dans St BRIEUC d'une jeune fille placée en famille d'accueil sous la responsabilité du Conseil départemental 22 .( novembre 2018)
6 TENTATIVES DE SUICIDE dans le 91  
PIECES A CONVICTION émission du 16 01 2019 les enfants massacrés à l'ASE

vendredi 23 mars 2018


PETITION

Aidez-moi à libérer JULIE et MARGAUX
d’un placement ILLEGAL et ABUSIF

Le 17 novembre 2017, sur ordre du juge du Tribunal de Grande Instance de SAINT-BRIEUC mes deux filles, Julie 10 ans et Margaux, 9 ans, m'ont été retiré   sans aucune raison et en violation de tous les principes et en bafouant la justice française.

Julie faisait des crises qui devenaient très violentes. Suite à deux hospitalisations, le centre hospitalier régional   au lieu de prendre en compte les problèmes de santé de Julie à préférer faire des signalements. Ils ont refusé de faire des examens médicaux et ont reporté sur la mère (c’est-à-dire moi) les crises de Julie, c’est tellement plus facile. Julie fait des crises    PARTOUT en PUBLIC et avec TOUT LE MONDE et LOIN DE MOI sa MERE pour exemple aux dernières vacances scolaires (mars et avril 2018) chez son père à 1200 km de Lamballe, alors que je n’ai plus de contact physique et téléphonique avec Julie depuis le 21 février. Toutes les personnes responsables des filles dans les structures sont parfaitement au courant de cet état de fait.

Aujourd'hui, pour légitimer le placement, on veut nous faire croire à un problème relationnel   entre   Julie   et moi, sa mère !!!!.
L'expert psychiatre mandaté par le juge a fait un rapport sans appel qui signifie que "Mme P. présente toutes les compétences et tous les acquis suffisants pour s'occuper de manière satisfaisante de l'éducation de ses enfants...Il n'y a pas d'élément particulier dans son histoire qui pourrait laisser penser que Mme P ne s’est pas investi dès la naissance de ses enfants dans la relation maternelle"    

Julie (10 ans)  est placée  dans la structure  de Ty Kélou à BEGARD 22 ( un mélange de garçons et filles de  8 à 17 ans) où les cigarettes, la drogue, l’alcool, les violences diverses, et depuis peu nous avons appris par des gens qui sont allés dans cette structure la possibilité d'agression sexuelle et de viol. Ces faits courants ne choquent personne, tout va bien, la peur pour moi quand j’ai appris qu’elle pouvait   devenir "la plaque tournante" de la structure...ce sont des commentaires des anciens de la structure NONvue depuis 21 février 2018, 3 h de visite Médiatisée depuis 17 novembre 2017 !!
Julie est en TRES GRAND DANGER.


Margaux (9ans), 5h de visite médiatisée depuis 17 novembre 2017 !!, 1 appel téléphonique par semaine (un condamné à perpétuité dans nos prisons à de meilleurs traitements que nos enfants) m’a été volée pour rendre vraisemblable ce faux problème relationnel ! elle a perdu ses amies, ses relations (elle n’a plus revu à part moi tous les gens qu’elle connaissait à Lamballe même pas son beau papa avec qui elle était très complice) elle est devenue triste et se demande toujours pourquoi elle est là. Elle exprime régulièrement son souhait de rentrer et de retrouver sa vie d'avant la structure mais Margaux ne compte pas pour ses référents, c’est une victime collatérale.
Margaux est en TRES GRAND DANGER.


Julie et Margaux subissent une rupture de fratrie, sont livrées à des étrangers, encadrées par des amateurs, et oui des professionnels auraient DEJA vu, agi et réglé après 5 mois le problème médical de Julie, et l'absence de tout problème pour Margaux.

 Je tenais à remercier le conseil départemental qui par l’intermédiaire de son avocat m’a contraint à modifier ma pétition. Depuis l’écriture de la pétition j’ai pu avancer sur le dossier et apprendre beaucoup de choses.
·        Que je ne suis pas seule sur Lamballe, dans les Côtes d’Armor, en Bretagne, en France (des centaines, des milliers de familles détruites pour donner du travail aux sociaux, psychologues, psychiatres, enquêteurs judiciaires, médecins et avocats ou pire encore pour subventionner les institutions locales impliquées).   
·        J’ai appris à faire des inscriptions en faux, je ne m’imaginais pas que l’on puisse faire de faux rapports, qu’on puisse mentir à la justice en toute impunité, que la justice puisse les valider comme vrais. Plus ils sont gros, meilleurs ils sont.
·        J’ai aussi appris le processus toujours le même, pour toutes les familles
·        J’ai rencontré des dizaines de cas comme le mien avec les mêmes menaces, les mêmes pleurs, les mêmes tristesses, mes mêmes vies gâchées.
·        J’ai rencontré aussi des enfants sortis des griffes du monstre. Les mêmes réponses (violences, sexes, manque d’amour, sans formation, sans avenir, tous virés le jour de leurs 18 ans et le pire un matricule indélébile « on te prendra tes enfants si tu en as un jour »)

LES PLACEMENTS DE JULIE ET MARGAUX SONT ILLEGAUX ET ABUSIFS. PERSONNE NE PEUT SE SERVIR DE MES ENFANTS POUR REMPLIR LES STRUCTURES
SAUVONS JULIE ET MARGAUX


Merci de signer :



SVP; CONFIRMEZ VOTRE SIGNATURE DANS LE MAIL QUE VOUS RECEVEZ SUR BOITE MAIL




merci d'imprimer la pétition suivante, de la faire signer et de nous la communiquer au juliemargaux22@gmail.com 




Voici Julie et Margaux  qu'ils cherchent à détruire : 



Si vous êtes dans la même LESSIVEUSE 
Si les sociaux exploitent  VOS ENFANTS 
Si vous avez des enfants  qui ont des troubles du comportement et qui sont suivis au CMPEA.

 Si vous êtes témoin de placements abusifs en BRETAGNE, ou dans LES COTES D'ARMOR

CONTACTER NOUS 06 07 13 88 77 


la diffamation BIDON les nouvelles :

A VENIR     CONFERENCE DU 27 04 2019 PARIS  PARENTS DES ENFANTES VENEZ TEMOIGNER ce que vivent vos enfants  parents venez diffamer ce que...